Victoria


——
22 décembre 2021
——
Hier, mardi 21 décembre, cela a fait 500 ans, jour pour jour, que la Victoria, seul navire rescapé de la flotte de Magellan, a quitté, chargé à ras bord d’épices, Tidore aux Moluques à destination de l’Espagne sous le commandement d’un basque espagnol Juan Elcano.

La Victoria au prix d’innombrables souffrances arrivera à Sanlúcar de Barrameda à l’embouchure du Guadalquivir le 6 septembre 1522, devenant ainsi le premier bateau à boucler un tour du monde.

La flotte de 5 navires emmenée par Magellan avait quitté Sanlúcar 3 ans plus tôt, le 20 septembre 1519.

Magellan s’était fait (bêtement) tuer lors d’une escarmouche le 27 avril 1521 aux Philippines.

Un premier navire, le Santiago, avait coulé lors d’une reconnaissance dans une baie au sud de l’Argentine,
un second, le San Antonio, avait fait demi-tour dans le détroit qui ne s’appelait pas encore Magellan,
le troisième, la Concepcion, avait été brûlé aux Philippines faute de bras pour le manœuvrer,
le quatrième, la Trinidad, avait appareillé avec la Victoria, mais a commencé à couler à la sortie du port. Demi-tour vite fait, 4 mois de réparations, et une tentative avortée de retraverser le Pacifique pour rejoindre l’Amérique, le tout pour finir aux mains des Portugais.

Plus d’infos sur ce site et bien sûr l’excellent « Magellan » de Stefan Sweig.
Pour suivre l’expédition au jour le jour, « Le voyage de Magellan » aux éditions Chandeigne.