Malaise

——
22 mars 2022
——
Il n’aura échappé à personne que « l’opération spéciale » russe a provoqué une montée en flèche du prix du baril de pétrole qui s’est traduite par une violente augmentation du prix de l’essence et du gasoil à la pompe.
Le truc c’est que le prix du baril en ces jours funestes, environ 125$, était pour du brut livré en mai.
Le temps qu’il arrive jusqu’à une raffinerie, qu’il soit raffiné, transporté et livré aux stations service, honnêtement je ne connais pas les délais précis, mais au mieux il doit bien y avoir 2 voire 3 mois minimum, ce qui nous amène en juillet/août.
Tout cela pour dire que l’essence ou le gasoil qu’on paie 2 € aujourd’hui n’a pas été acheté sur une base de 125$ le baril, mais plutôt autour de 80$, prix d’octobre/novembre.
Il y en a qui se gavent c’est certain.
Et d’autres, toujours les mêmes, qui se font plumer.