11 mars – Confusion

Etat de ce qui est confus.

On y est. J’y suis. Vous y êtes certainement.
Cette coronavirienne confusion nous atteint toutes & tous à différents degrés.
Pour ramener cela à ma modeste personne, j’ai été testé positif.
Rien de grave. Perte de l’odorat, état grippal, fatigue.
Quand sera-t-il possible d’aller en Guyane sans motif impérieux ?
Lorsque ce sera possible il y a de fortes chances qu’un test négatif soit exigé pour être accepté dans l’avion.
Lorsqu’on a été testé positif durant combien de temps les traces du virus restent dans notre corps ?
Cela varie certainement d’une personne à l’autre.
De Guyane je vais où ?
Le Brésil, l’Argentine et le Chili sont fermés.
Ils vont entrer en période hivernale. Il y a peu (pas) de chances qu’ils réouvrent leurs frontières avant le prochain printemps austral. Septembre ? Octobre ? Novembre ?
Direction les îles du Cap Vert pour se positionner en attendant que la descente vers le détroit soit possible ?
Le Sénégal ce n’est pas trop le plan en ce moment.

Me revient à l’esprit une phrase de Louis Blanchot de Chronic’art à propos du film Interstellar : “La vie y demeure une simple tragédie du temps qui passe, scandée par les promesses non tenues et les rendez-vous manqués”.

Ca correspond bien avec le contexte d’aujourd’hui, isn’t it ?

Jo

Démarrez une conversation

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *